Alexandra Hewson

Soprano, Suisse

Diplômée des Hautes Écoles de Musique de Genève et de Lausanne, Alexandra Hewson se forme auprès de Danielle Borst et de Jeannette Fischer. Sur scène, elle débute dans les rôles de Damigella du Couronnement de Poppée de Monteverdi et de l’Amore d’Orfeo ed Euridice de Gluck. À l’Opéra de Lausanne, elle est la Princesse Badr’al-Budur dans Aladin et la lampe merveilleuse de Nino Rota, et Prascovia dans La Veuve Joyeuse de Léhar.
Elle fait ses débuts à l’Opéra Royal de Wallonie dans le rôle de Blonde dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart, et à l’Opéra national de Lorraine en Eurydice d’Orphée aux Enfers d’Offenbach. Ces dernières saisons, elle interprète les rôles de Frasquita dans Carmen de Bizet, de Bettina dans Don Procopio de Bizet, de Lucia dans The rape of Lucretia de Britten, de Lucy dans The Telephone de Menotti et de Serpetta dans La Finta Giardiniera de Mozart. Alexandra Hewson se spécialise également dans l’oratorio. Elle chante David dans Davidis, pugna et victoria de Scarlatti, la Messe en ut mineur de Mozart, le Requiem de Fauré, le Requiem de Brahms, le Stabat Mater de Pergolesi, et des Cantates de Bach.
Elle est engagée pour le Gala de l’UNICEF sur Mozart avec Antoine Marguier au Victoria Hall de Genève, à l’atelier lyrique de Tourcoing et au Théâtre des Champs Elysées dans Dido and Eneas de H. Purcell et Venus and Adonis de J. Blow.
Alexandra chante sous la baguette des chefs tels que Leonardo García Alarcón, Jean-Pierre Haeck, Laurent Campellone, Jean-Claude Malgoire et Ton Koopman.
Elle travaille également avec les metteurs en scènes Ted Huffman, François Rochaix, Pierre-André Gamba, Stéphane Grögler et Frédérique Lombart. Alexandra participe à l’enregistrement du ballet Das Märchen vom Aschenbrödel de Frank Martin avec le label Claves Records, sous la direction de Gábor Takács-Nagy.
Actuellement membre de la compagnie Les Variétés Lyriques, elle intègre en 2016 l’ensemble D.I.V.A.

Alexandra Hewson - Soprano, Suisse
Cécile Achille - Soprano, France

Cécile Achille

Soprano, France

Cécile Achille fait ses débuts en 2011 à l’OpéraComique dans le rôle d’Antoinette (O mon bel inconnu, Hahn). Elle travaille sous la direction de chefs tels que Emmanuel Olivier, Lionel Sow, Julien Chauvin, Emmanuelle Haïm, Laurence Equilbey, Hervé Niquet, Alain Altinoglu ou encore Paavo Järvi ; avec des metteurs en scène tels que Marguerite Borie, Emmanuelle Cordoliani, Vincent Vittoz, Jeanne Debost, Florent Siaud, Charlotte Nessi, Thierry Thieû Niang, Michel Fau, Guillaume Gallienne et Jérôme Deschamps.
Membre de l’Académie 2013 de l’Opéra-Comique, elle a interprété les rôles de Françoise dans Ciboulette de Hahn et de Maguelonne dans Cendrillon de Viardot. Elle joue également La Comédie Italienne dans Les Funérailles de la Foire, incarne Eglé (Echo et Narcisse, Gluck), Eunone et Proserpine (La descente d’Orphée aux Enfers, Charpentier) avec Le Concert d’Astrée aux Opéras de Lille et de Dijon. Elle incarne Poppée dans l’Incoronazione de Monteverdi, Flore dans Naïs de Rameau à la Philharmonie de Varsovie et Diane dans Actéon de Charpentier à l’Opéra Royal de Versailles.
Lauréate du prix de chant 2010 de l’Académie Internationale de Musique Maurice Ravel, son amour pour la musique de chambre s’épanouit dans plusieurs formations : le Trio Marie Nodier aux répertoires romantique et contemporain aux côtés de la clarinettiste Claire Voisin et de la pianiste Marina Pizzi, ainsi qu’un duo avec la pianiste Florence Boissolle.
En interprétant Rossini, Bizet et Stravinsky, elle remporte le 2nd prix d’Opéra du Concours International de Chant de Marseille en 2017 et le prix spécial du State Opera de Slovaquie du Concours Gabriela Benackova 2018 en chantant La Sonnambula et Ophélie.
Elle a enregistré Les Arts Florissants de Charpentier où elle prête sa voix à La Paix ainsi que l’album Messe du Roi Soleil composé de motets de Delalande et Lully avec l’Ensemble Marguerite-Louise sous le label Château de Versailles Spectacles.
Formée dès l’enfance au sein de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, elle a ensuite intégré le CNSMD de Paris dans les classes de Mireille Alcantara puis Elène Golgevit.

Mathilde Caron

Mezzo-Soprano, France – Congo

Mezzo-soprano française, Mathilde Cardon est diplômée du Conservatoire de Lille et du Conservatoire Royal de Bruxelles. Lauréate d’une bourse d’études des Fondations Polignac, elle se perfectionne auprès d’Udo Reinemann, Margreet Honig et Tom Krause. Très éclectique, elle est titulaire d’une Maîtrise de Lettres Modernes. Elle a pratiqué le saxophone, la contrebasse et le piano et a étudié le théâtre, la danse classique et contemporaine.
Soliste d’oratorios et d’opéras, elle chante Rossini, Offenbach, Haendel, Purcell… sous la direction de Guy Condette, Nicolas Krüger, Stefano Catalano von Kron ou Olivier Dejours. Elle se produit régulièrement en récital dans de nombreux festivals (Festival Polignac, Fougères en musique, Bot de Bruxelles, Festival polonais Barok na Spizscu…)
Chambriste passionnée, son répertoire est vaste et très éclectique, de la musique baroque au contemporain. Elle se produit régulièrement aux côtés de la pianiste Michèle Scharapan (Paris, Münich, Venise, etc) et de la harpiste Claire Galo-Place. Elle a créé pour Radio France, Onomata, un cycle de 5 pièces vocales contemporaines. Elle a également enregistré plusieurs musiques de films d’animation et créé quelques contes musicaux pour enfants.
Parallèlement à ses activités artistiques, elle est professeur de la classe de chant lyrique du Conservatoire à Rayonnement Régional de Douai.
Prochainement, elle se produira en République Démocratique du Congo, en Angola, en Italie dans divers répertoires.

Mathilde Caron - Mezzo-Soprano, France - Congo
Ronan Debois - Baryton, France

Ronan Debois

Baryton, France

Après avoir obtenu un premier prix au CNR de Rennes, Ronan Debois entre en 2004 au CNSM de Paris, dans la classe d’Isabelle Guillaud. Il fait ses débuts à l’Opéra de Rennes dans les rôles de Silvano dans Un Ballo in Maschera de Verdi, Yamadori dans Madama Butterfly de Puccini et Ben dans Le Téléphone de Menotti. Il est pensionnaire du CNIPAL pour la saison 2008-2009. En juin de la même année, il interprète Malatesta (Don Pasquale de Donizetti) à Monaco. Il interprète le rôle de Mr Smith dans La Cantatrice Chauve de Gérard Calvi, à l’Opéra National de Montpellier, en novembre 2009.
Ronan Debois est également engagé pour Les Brigands d’Offenbach (le Précepteur), dans la mise en scène de Jérôme Deschamps à l’Opéra National de Bordeaux, au Luxembourg, à l’Opéra Comique et à l’Opéra de Toulon (septembre 2009 – juillet 2011). Il interprète le rôle de Jean-Paul Levy dans O Mon Bel Inconnu pour ses débuts à l’Opéra de Metz en mars 2010. Il retourne à Metz en avril 2011 pour La Chouette Enrhumée de Gérard Condé dont il tient l’un des rôles principaux (Le Grand Moâ).
En mai 2012, il chante Madame Madou dans « Mesdames de la Halle » d’Offenbach pour l’Opéra Studio de Lyon. Il est membre de la première académie de l’Opéra Comique où il chante notamment Roger dans Ciboulette de Hahn et le baron de Pictordu dans Cendrillon de Viardot. Il est Presto dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc dans le cadre de l’académie d’Aix-en-Provence en juin 2013. En septembre de la même année, il interprète Figaro dans les Noces de Figaro au théatre de Bastia En juin, il chante la sorcière et le marin dans Didon et Enée de Purcell à l’opéra Royal de Versailles avec le Poême Harmonique dirigé par Vincent Dumestre. En juin de la même année, Il chante Rigobert dans les Mousquetaires au Couvent dans une mise en scène de Jérôme Deschamps. Rôle qu’il reprend à l’Opéra de Toulon en décembre 2015.
En février 2016, il participe à la création du web-opéra de Marc-Olivier Dupin et de Ivan Grinberg, le Mystère de l’Ecureuil bleu, pour l’Opéra Comique. Il y chante le rôle de St Germain. En Décembre 2016, il est Tairapa dans l’Ile du Rêve de Reynaldo Hahn au théâtre Athénée à Paris. Il est Schaunard dans une adaptation de « La Bohème » en juillet 2018 toujours à l’Opéra Comique. Il chante dans « La Mécanique des sentiments », un cabaret lyrique mis en scène Jos Houben et Emily Wilson en octobre 2019 à l’Opéra Comique.
Il participe à la tournée du Malade Imaginaire avec la Comédie Française en Île de France et en Province fin 2019. Il interprète le rôle de Cassard dans les Parapluies de Cherbourg à l’Opera de Massy puis à l’Opéra de Vichy en novembre et en décembre 2019.
Ronan Debois a été distingué comme Révélation Lyrique 2008 de l’ADAMI.

Les lauréats